Accueil > Imagerie médicale > MÉDECINE NUCLÉAIRE - TEP SCAN

TEP scan

La tomographie par émission de positons (TEP) est une technique d’imagerie médicale reposant sur l’injection d’une faible quantité d’un traceur radioactif dans l’organisme. Sa désintégration permet d’étudier en trois dimensions l’activité métabolique (le fonctionnement) de l’organe à étudier.

 

Le traceur injecté lors de la TEP est généralement le 18 Fluoro Déoxy Glucose (18FDG), un analogue du glucose. Ce produit va s’accumuler de façon excessive dans les cellules anormalement actives telles que les cellules tumorales, infectieuses et/ou inflammatoires. La TEP permet ainsi de localiser avec précision ces cellules.

 

La période radioactive du 18 Fluor-FDG n’excède pas deux heures. En 12 heures, la quasi-totalité de la radioactivité a disparu. Après l’examen, il est recommandé de bien s’hydrater afin de favoriser l’élimination du produit.

 

Une préparation est nécessaire pour la réalisation de la TEP : il convient d’être à jeun durant les 6 à 8 heures précédant l’examen; le diabète devant être correctement équilibré. 

Lors de la prise de votre rendez-vous, vous seront remis, en complément de la convocation à l’examen, un guide pratique et un formulaire de consentement quant à la réalisation de la TEP. En cas d’empêchement au rendez-vous fixé pour votre examen, il est impératif de nous en informer au moins 24h à l’avance.

 

La réalisation d’une TEP ne présente pas de danger pour les patients et pour leur entourage. Quelques précautions sont tout de même à prendre pour éviter une exposition inutile aux radiations telles qu’éviter les contacts prolongés ou rapprochés avec l’entourage, et plus particulièrement avec les enfants en bas âge et les femmes enceintes.

L’examen est contre-indiqué pour les femmes enceintes. En cas d’allaitement, celui-ci doit être temporairement suspendu.

 

Les résultats d’une TEP ne peuvent être communiqués immédiatement après l’examen. Les images doivent en effet faire l’objet d’une analyse médicale, souvent comparative et pouvant regrouper plusieurs spécialistes. Les résultats sont généralement communiqués lors de la consultation avec le médecin prescripteur de l’examen. Connaissant votre dossier dans sa globalité, il est seul compétent à formuler une prise en charge oncologique.